Interview France Inter – Diffusion d’images violentes : quel risque pour Marine Le Pen ?

Interview France Inter – Diffusion d’images violentes : quel risque pour Marine Le Pen ?

« Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête pour « diffusion d’images violentes » après la publication sur son compte Twitter de photos d’exactions du groupe Etat islamique par Marine Le Pen.

Certains y ont vu l’oeuvre d’un hacker, d’autres une réaction à vif, la plupart une inexplicable sortie de piste. Après la publication sur son compte Twitter de photos d’exactions du groupe Etat islamique par Marine Le Pen, le parquet de Nanterre a ouvert une enquête pour « diffusion d’images violentes ». Parmi elles, notamment, trois photos particulièrement horribles qui montrent une décapitation, un pilote jordanien brûlé vif et un homme qui se fait rouler dessus par un char. Une enquête qui vise aussi Gilbert Collard qui a lui aussi tweeté une photo d’une victime de l’organisation Etat Islamique. Que risque donc pénalement Marine le Pen ?

Twitter n’est pas une jungle où tout est publiable en toute impunité : il existe en fait un article du code pénal, jamais utilisé, qui punit la publication d’images de barbarie.
Bernard Lamon est avocat spécialiste en droit numérique : »

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

English

Cookies or not cookies ? That is the question...

Nous sommes avocats experts en nouvelles technologies. Votre vie privée compte beaucoup pour nous. Nous utilisons des cookies, dont certains à des fins statistiques anonymes. On appelle cela des cookies "de tierces parties" car ils viennent d'outils extérieurs. Vous avez la possibilité de refuser ces cookies en cliquant sur le bouton "REFUSER LES COOKIES". Informations sur notre politique de gestion des cookies